SWISS100, première étude sur les centenaires de Suisse

Communiqué de presse

Lancement de recherche scientifique

SWISS100, première étude sur les centenaires de Suisse

Lausanne, le 27 mai 2021 – Une femme sur quatre et un homme sur six nés en 2019 atteindront l’âge de 100 ans en Suisse. Au vu de cette importante évolution démographique, il est nécessaire d’en savoir plus sur les conditions de vie des centenaires. Le projet de recherche SWISS100 vise à étudier cette population au niveau national, jusqu’en 2024. L'objectif est d'analyser les caractéristiques, les conditions de vie, les ressources et les besoins d'une population dont on sait encore peu, mais dont le nombre augmente d'année en année. Géré par le Centre LIVES à l’Université de Lausanne, SWISS100 est le fruit d'une collaboration entre six instituts universitaires suisses dont le centre Dynamique du vieillissement en bonne santé de l’Université de Zurich (UFSP Dynamik Gesunden Alterns), l’Université de Genève et la Haute école spécialisée de la Suisse italienne (SUPSI). Il est financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS).

La Suisse est l'un des pays au monde qui compte le plus grand nombre de centenaires par rapport à sa population. Au 31 mars 2021, on en compte 1813, dont 516 vivent en Romandie, 1163 en Suisse alémanique et 134 en Suisse italophone. Cette population est amenée à croître. En effet, une femme sur quatre et un homme sur six nés en 2019 atteindront l’âge de 100 ans en Suisse. Les connaissances sur les personnes qui ont passé le cap du siècle sont encore extrêmement limitées. L'étude SWISS100 vise à combler cette lacune. Elle est gérée par le Centre suisse de compétence en recherche sur les parcours de vie et la vulnérabilité (Centre LIVES) à l’Université de Lausanne avec la collaboration de l’Université de Zurich, l’Université de Genève et la SUPSI au Tessin.

Comprendre la résilience des centenaires grâce à une étude interdisciplinaire

L'objectif principal est de mieux comprendre les conditions de vie, les ressources et les besoins des centenaires vivant en Suisse : quel est leur état de santé, comment organisent-ils·elles leur vie quotidienne, sur quel soutien peuvent-ils·elles compter, quel est leur niveau de bien-être, etc. Une attention particulière est accordée à la vulnérabilité des centenaires, sous ses différentes facettes (physique, cognitive, psychique, psychiatrique, sociale et économique), et à leur résilience, c'est-à-dire leur capacité à faire face aux défis de la vieillesse. Dans cette optique, l’équipe de recherche est constituée d’expert·es de nombreuses disciplines, permettant d’appréhender toute la richesse de ces parcours de vie.

L'étude consiste à interroger 240 centenaires sélectionnés au hasard ainsi qu’un·e de leurs proches ou une personne de référence en entretien personnel chaque fois que cela est possible en Suisse romande (Genève et Vaud), en Suisse alémanique (Bâle-Ville, Berne et Zurich) et au Tessin. Les personnes vivant à domicile et celles qui vivent dans des foyers pour personnes âgées sont concernées. En raison de la pandémie de coronavirus, le début de SWISS100 a été reporté et les entretiens en face à face ne pourront avoir lieu qu'une fois l'urgence sanitaire passée. Dans l'intervalle, une étude exploratoire est menée au moyen de courts entretiens téléphoniques dans toute la Suisse.

Dans les prochaines semaines, sur la base d'une liste fournie par l'Office fédéral de la statistique, les premières personnes seront invitées à participer à l'enquête téléphonique. L'interview, qui durera entre 15 et 30 minutes, portera sur certains aspects de la vie des centenaires tels que la santé, le bien-être et les relations sociales, ainsi que sur leur expérience de la pandémie du COVID-19.

Contacts

Responsable de l’étude nationale et Suisse romande

Prof. Daniela S. Jopp – Professeure en psychologie, Cheffe de projet principal SWISS100 - Université de Lausanne – 021 692 32 89 – daniela.jopp@unil.ch

Suisse alémanique

Prof. Mike Martin – Professeur en gérontopsychologie et gérontologie, Partenaire du projet SWISS100 – Université de Zurich – 044 635 74 10 – m.martin@psychologie.uzh.ch

Tessin

Prof. Stefano Cavalli Professeur en sociologie, parcours de vie et vieillissement, Chef de projet SWISS100 – Haute école spécialisée de la Suisse italienne SUPSI – 058 666 64 71 – stefano.cavalli@supsi.ch

 

SWISS100 est un projet interdisciplinaire financé par le Fonds national suisse (FNS) et géré par le Centre LIVES, Centre suisse de compétence en recherche sur les parcours de vie et la vulnérabilité. Cette étude, qui s’étendra jusqu’en 2024, est la première à s’intéresser aux centenaires vivant dans toutes les régions linguistiques de notre pays. Le projet est dirigé par la Prof. Daniela S. Jopp (Université de Lausanne) et comprend une équipe de recherche impliquant les universités de Genève et Zurich, la SUPSI (HES Tessin) ainsi que le CHUV et les HUG.

Site web du projet SWISS100: https://wp.unil.ch/swiss100/fr/